La joie jaillit de l'Espérance
0
Un mot du Curé
Mets toi en marche vers le sud
Mets toi en marche vers le sud
© abl

| abbé Ludovic

Mets toi en marche vers le sud

Homélie sur le Chemin du Père Ludovic pour les "Marcheurs de l'Espérance" le jeudi 14 avril 2016 à Navarrenx

Actes des Apôtres 8, 26-40 "L’Ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : Mets toi en marche vers le sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza, elle est déserte’’.

Evangile selon Saint Jean 6, 44-51 : "Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et
moi, je le ressusciterai au dernier jour".



La première lecture dans les actes des apôtres, c’est un "clin Dieu" pour le groupe des ’’marcheurs de l’Espérance’’ présent dans notre assemblée ce soir. Car, c’est l’Ange du Seigneur lui-même qui nous dit "Mets toi en marche vers le sud, prends la route….’’ En effet, demain matin les "marcheurs" se mettront en route vers le sud ! Vers Compostelle.

Mais, il ne suffit pas de bien s’équiper pour la route, ce n’est pas tout de cheminer avec un bâton. Il nous faut chercher le sens. Quel est le sens ? C’est mettre nos pas dans les pas d’un Apôtre. Et pas du moindre…. Mais dans les pas de Saint Jacques. Or Saint Jacques avec son frère Saint Jean et Saint Pierre ont suivi Jésus de très près ; Ils ont été les témoins privilégiés de sa Transfiguration, de sa Passion, de sa mort sur la Croix et de sa RESURRECTION : La vie de Dieu plus forte que toute mort. En raison de leur expérience, ils sont devenus –avec les douze apôtres- les piliers de l’Eglise.

Cela veut dire quoi "être un pilier’’ ? Regardez l’église où nous sommes : si on enlève un seul pilier ici, tout s’écroule ! Bien, Jacques et Jean sont donc des colonnes essentielles de l’Eglise. Ainsi, nous allons à la rencontre d’un grand Apôtre : Avec les pieds sur la terre et la tête dans le ciel. Justement dans les églises, la voûte –souvent bleue- représente le ciel ! Alors, n’ayons pas seulement le nez dans la poussière, mais regardons vers le Ciel. Et puis, sur le chemin, nous ne pouvons pas être seulement une bande de copains –même si l’amitié, entre vous, a toujours été au cœur de votre démarche- car nous cheminons vers un tombeau, celui de l’Apôtre Jacques : Témoin de la Résurrection. Nous voilà appelés à parcourir un chemin intérieur, vers le cœur du Christ, et du cœur du Christ vers le cœur du Père ! Amen.

Répondre à () :


Captcha