0
Soeurs de Matara
Les Soeurs de Matara à Navarrenx et Sauveterre

| Mère Einsiedeln

Les Soeurs de Matara à Navarrenx et Sauveterre

NOUVELLE FONDATION DES SSVM DANS LE DIOCESE DE BAYONNE- LESCAR-OLORON, EN FRANCE

Le dimanche 22 septembre, les Sœurs Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara ont ouvert un "nouveau tabernacle" dans les Paroisses de Navarrenx et Sauveterre.

La communauté a été fondée à la demande de Monseigneur Marc Aillet pour aider dans leur ministère pastoral deux prêtres diocésains, l’abbé Ludovic de Lander, curé et l’abbé Sanche de Franssus, vicaire, des paroisses de Saint François Xavier et Saint Jacques des Gaves.

Ces paroisses comptent 43 villages, avec deux grands centres paroissiaux : Navarrenx, première ville fortifiée de France, étape indispensable et obligatoire sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle sur la Via Podiensis ou la route du Puy-en-Velay ; et Sauveterre de Béarn, petite ville médiévale construite sur une falaise rocheuse. Au pied de la ville coule le Gave de Oloron. Cette cité est sur chemin de Compostelle, la Via Lemovicensis ou Vézelay.

La messe d'installation de la nouvelle communauté s'est déroulée dans la paroisse « Saint François Xavier » à Navarrenx, présidée par Mgr Aillet et concélébrée par l’abbé Ludovic de Lander et le Père Sergio Pérez, de l’Institut du Verbe Incarné.

Par la suite, lors de la kermesse paroissiale un apéritif et un repas ont été servis. 

Après le déjeuner et avoir joué en tirant la corde avec les enfants, prêtres, sœurs nous sommes partis pour la paroisse de Sauveterre-de-Béarn où nous avons chanté les vêpres présidées par Mgr Aillet, auxquelles ont participé de nombreux paroissiens, suivis d'un pot de bienvenue.

À la fin de la journée, le père Sergio Pérez, a fait l'exorcisme et la bénédiction de la nouvelle maison.

Nous avons été accompagnés par la Mère Sponsa Amabilis, du gouvernement général, et des sœurs de la communauté du Cannet des Maures et de la province d’Espagne ; avec qui nous avons pu faire un pèlerinage à Lourdes et confier cette nouvelle mission, les prochaines fondations en France, et chaque membre de notre famille religieuse à la Très Sainte Vierge.

Nous avons également fait un pèlerinage à notre saint patron, en lui confiant la communauté : Saint Michel Garicoïts (1797-1863), son corps est conservé dans le sanctuaire de Bétharram. Saint Michel est né le 15 avril 1797 dans le village d'Ibarre, de parents paysans, humbles mais d'une grande foi chrétienne. L'enfant n'avait pas les moyens de payer ses études, il a travaillé jusqu'à l'âge de 15 ans. Il avait un grand désir de faire sa première communion. Il s'est rendu par la suite à la maison paroissiale de Saint-Palais et au palais épiscopal de Bayonne en même temps qu’étudiant et serviteur.

Le 20 décembre 1823, Michel Garicoïts est ordonné prêtre et envoyé à Cambo-les-Bains comme assistant du Curé, très malade et âgé. Par son zèle apostolique, il a admirablement renouvelé la vie spirituelle des paroissiens et il a promu la communion fréquente et le culte du Sacré-Cœur. Trois ans plus tard, l'évêque de Bayonne le nomme professeur de philosophie et administrateur du grand séminaire du diocèse, établi à Bétharram, à côté d'un sanctuaire renommé de la Vierge. Michel a exercé ses fonctions avec un tel succès qu'il a par la suite été nommé directeur du séminaire.

La Vierge lui inspira la création d'un Institut religieux de prêtres, basé sur la modestie, le détachement et l'obéissance, afin de se consacrer à la mission et à l'enseignement.

En 1841, l'œuvre reçut son nom définitif, "Institut des prêtres du Sacré-Cœur de Jésus de Bétharram". En 1856, il envoya ses premiers missionnaires en Argentine.

Le père Michel Garicoïts était un grand prédicateur des Exercices spirituels de Saint Ignace, très dévoué aux Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie.

Il est décédé le 14 mai 1863, à trois heures du matin, heure à laquelle il commençait ses activités par la prière. Il a été canonisé le 6 juillet 1947 dans la basilique Saint-Pierre par le pape Pie XII.

Une chose importante à souligner est le dévouement avec lequelle l’abbé Ludovic a organisé et préparé notre arrivée. Il a constitué une équipe de fidèles, deux de chaque paroisse, accompagnée par Jean-Charles Ganas, qui a préparé l'arrivée de la communauté jusque dans les moindres détails. Nous avons été touchées par la joie et la gentillesse avec lesquelles les habitants des villages, pratiquants ou pas, nous ont reçus. Ces paroisses ont toujours eu la présence des sœurs, ce qui explique l'affection toute particulière pour la vie religieuse.

Nous remercions Dieu pour tous les bienfaits reçus, pour nous avoir donné la vie, la foi, pour nous avoir appelé à le suivre de plus près dans cette congrégation. 

Nous demandons à Notre-Dame de Lourdes de veiller sur cette nouvelle mission, de la protéger et de nous aider à être fidèles à l’œuvre que nous venons de commencer à Navarrenx et Sauveterre. 

Mère Einsiedeln

Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matara navarrenx Sauveterre

Répondre à () :


Captcha