La joie jaillit de l'Espérance
3
Newsletter
Le curé se trompe toujours
Le curé se trompe toujours
© DR

| abbé Ludovic

Le curé se trompe toujours

Un texte que m'a donné Jean Lopez : La critique est facile mais l'art est difficile.

Si le Père curé a l'air jovial, c'est un naïf, S'il est grave, c'est un éternel mécontent.

S'il est bel homme: « Pourquoi ne s'est-il pas marié? » S'il est laid: « Personne n'a voulu de lui! »

S'il va au bistrot, c'est un ivrogne, S'il reste chez lui, c'est un ascète sauvage.

S'il est reçu en maison bourgeoise, il est mondain,

S'il porte le « clergyman », c'est un conservateur. S'il ne le porte pas c'est un progressiste.

S'il parle avec les riches, c'est un capitaliste, S'il reste avec les pauvres, c'est un communiste.

S'il est gros, il ne se prive de rien, S'il est maigre, c'est un avare.

S'il prêche longtemps, il est ennuyeux, S'il élève la voix en prêchant, il crie trop fort, S'il parle normalement, on ne saisit rien.

S'il possède un ordinateur et un caméscope, il est trop attaché aux biens de ce monde. S'il n'en a pas, il ne va pas avec son temps.

S'il visite les paroissiens, il fourre son nez dans leurs affaires privées, S'il reste au presbytère, il ne va jamais voir ses paroissiens.

S'il s'occupe des jeunes, il délaisse les vieux, S'il visite les anciens, il délaisse la jeunesse.

S'Il demande des offrandes, il court après l'argent,

S'Il n'organise pas de fêtes, la paroisse est morte.

S'il retient longtemps les paroissiens au confessionnal, il est rasant, S'il confesse rapidement, il n'écoute pas ses pénitents.

S'il commence la messe à l'heure, sa montre avance, S'il commence un peu en retard, il fait perdre du temps à tout le monde.

S'il fait restaurer l'église, il gaspille l'argent.

S'il est jeune, il manque d'expérience, S'il est vieux, il est bon pour la retraite.

Et... s'il s'en va ailleurs en mission ou s'il meurt: « Qui pourra le remplacer... ? »

Comme c'est facile de critiquer ! Mais combien de gens prient pour leur curé? Le prêtre est au service de la communauté. Mais il doit aussi être soutenu par la communauté. Il a besoin de la prière, de l'amitié et de la collaboration de tous. Dieu appelle aujourd'hui encore des chrétiens à être serviteurs de sa Parole et pasteurs de son peuple. Prions pour que les jeunes appelés puissent répondre librement et généreusement.

extraites de « Paraboles d'un curé de campagne » de Pierre Trevet, tome II, pp. 163-164-165

Répondre à () :


Captcha
Marie.VASTI | 25/02/2017 11:52

certes le curé se trompe toujours ! et ....il n'y a pas que lui car notre condition humaine veut que pour chacun de nous, souvent...la critique soit aisée et l'art difficile... Super la vidéo du Carême en 60 secondes je vais l'utiliser pour les enfants de primaire ! Merci merci !

irene.vigne | 26/02/2017 17:06

Dur dur d'être un prêtre ! Rassurez-vous moi je ne les ai pas à l'oeil mais au coeur de ma vie de priante et la 2ème lecture de ce dimanche 26 février 2017 tombe à point je vous enjoins sur ce à vous y référer 1Co 4, 1-5 ! La petite Thérèse nous a légué une très jolie prière pour eux leur vocation et les vocations . Je vous bénis messieurs les abbés.

Elisabeth.Chatel | 20/05/2017 12:53

Un peu d'humour qui fait mouche !! Je partage sur FBK !!